Ketiketañ en concert au Presbital Kozh

 

Le mercredi 17 août après le marché de producteurs locaux, le Presbital Kozh accueille le groupe Ketiketañ - Brigitte et Katell Kloareg au chant, Kristina Kuusisto au bandoneon - pour un concert exceptionnel. Le trio d'artistes marie avec enchantement les chants traditionnels bretons et finlandais, du Barzaz Breizh au Kalevala.

 

Au Presbital Kozh, le vendredi 17 août à 20 h 30.

Entrée à prix libre.

 

 

Kristina Kuusisto est une musicienne finlandaise installée dans les Côtes d’Armor. Son instrument de prédilection est le bandonéon, un instrument de la famille des accordéons. Brigitte Kloareg, chanteuse bretonne et sa fille Katell Kloareg, elle aussi chanteuse, ont rencontré Kristina dans le cadre du projet européen EOST sur la transmission du patrimoine oral chanté autour du Kalevala, poèmes épiques finlandais, et du Barzaz Breiz, poésie chantée de Bretagne. A l’occasion d’échanges culturels entre la Bretagne et la Carélie, le trio a proposé des chants, puis du conte. Inspirée par ses voyages en Carélie russe et finlandaise, Brigitte a adapté oralement les premiers chants du Kalevala en français qu'elle propose sous forme de contes, accompagnés de petits extraits chantés en finnois. Elle évoque aussi par le conte les deux collecteurs, Lönnrot et la Villemarqué. Kristina qui est aussi compositrice a écrit et arrangé des pièces inspirées par le Kalevala et le Barzaz Breiz.

 

Le répertoire de Ketiketañ privilégie les gwerzioù en breton (Barzaz Breiz et tradition orale) les compositions et arrangements de Kristina, les contes en français adaptés du Kalevala, l'épopée chantée des Finlandais (la naissance du monde, les premiers arbres, l'âge du bronze et les premières cultures) illustrés par du chant en finnois.

 

Commentaires : 1 (Discussion fermée)
  • #1

    Nicole Loubières (mercredi, 31 août 2016 10:29)

    Les artistes nous ont faits voyager dans un univers et des légendes inconnus jusqu'alors pour moi. Merci de m'avoir fait découvrir le Barzhaz breizh et le Kalévala, des écrits dont je n'avais jamais entendu parler.